Hôpital Pierre Paul Riquet, 1 place du Dr Joseph Baylac 31300 Toulouse
07.58.71.24.68
drepa31association@gmail.com

Drépanocytose et Sexualité

Vous ne serez plus seul(e) à lutter contre la drépanocytose

Drépanocytose et Sexualité

Quelques notions à savoir

La drépanocytose n’est pas une maladie sexuellement transmissible.
Elle peut avoir un impact sur la sexualité, mais n’empêche pas une vie sexuelle.

Puberté

La puberté désigne la transition de l’enfance à l’adolescence.
Elle se manifeste par une croissance rapide et un développement des organes sexuels.

Retard pubertaire

Certains patients drépanocytaires connaissent parfois un retard du développement es organes sexuels, tant chez l’homme que chez la femme, mais le développement est au final complet et normal.

Cycles menstruels

Ils peuvent favoriser la survenue de crises vaso-occlusives. Une contraception peut être proposée pour limiter les douleurs associées aux cycles.

Certains traitements peuvent suspendre les cycles mensuels, on appelle cela aménorrhée.

Erection

Une érection, c’est lorsque beaucoup de sang arrive dans le pénis : le pénis gonfle et durcit. Il est normal d’avoir des érections, cela arrive à tout âge (même chez le bébé), à tout moment, souvent le matin au réveil. L’érection peut survenir sans raison apparente ou lors d’une stimulation sexuelle.


Elle n’est jamais douloureuse.
Comme tout homme, le patient drépanocytaire peut avoir une panne sexuelle qui est sans rapport avec la maladie.

Priapisme

Chez l’adolescent et l’homme atteint de drépanocytose, il arrive que cette érection soit douloureuse et persistante, c’est le priapisme. Le sang reste bloqué dans le pénis à cause des globules rouges falciformés provoquant la douleur. Le priapisme peut être :
Intermittent : le pénis reprend son aspect mou spontanément au bout de quelques minutes.
prolongé : il dure plus d’une demi-heure et nécessite alors un traitement par médicament et parfois un drainage. Une séance d’éducation thérapeutique sur ce sujet peut être très utile pour évaluer la sévérité de l’épisode, apprendre à manipuler les traitements et mieux gérer le stress engendré par cette situation.
répété parfois : ce qui peut entrainer une impuissance

Boire, essayer d’uriner, faire des exercices musculaires sont les premiers gestes à faire et si cela ne suffit pas il faut consulter aux urgences.

Impuissance

L’impuissance désigne l’impossibilité d’obtenir une érection suffisante pour accomplir l’acte sexuel au moment de la pénétration. Elle peut être due à des maladies comme le diabète, la dépression, des cardiopathies mais aussi au tabac ou à certains médicaments.

Attention, l’impuissance peut être favorisée par la consommation de médicaments, de tabac, d’alcool et de drogues.

Virilité

La virilité désigne :
– Les caractéristiques physiques de l’homme adulte au sens biologique.
– au sens social, le comportement sexuel de l’homme, en particulier sa vigueur (en ce sens, il peut désigner directement le membre viril).

La drépanocytose n’altère pas la virilité.

Spermatozoïdes

Les spermatozoïdes sont les cellules reproductrices de l’homme. Lorsqu’un spermatozoïde s’unit à un ovule pour former une cellule-œuf, c’est la fécondation. Cette cellule se développe ensuite en embryon pour donner un bébé.

Spermatogenèse

La spermatogenèse désigne le processus de fabrication des spermatozoïdes dans les testicules.

Modification des spermatozoïdes

Chez le drépanocytaire une infection, une fièvre supérieure à 38,5°, des séquelles de micro-infarctus au niveau des testicules ou une crise vaso-occlusive entraînent une diminution importante du nombre de spermatozoïdes et il faut attendre parfois plusieurs semaines pour que leur taux remonte.

Cryopréservation du sperme

Certains traitements de la drépanocytose peuvent diminuer la fertilité chez l’homme. Avant le début du traitement, le patient se voit proposer la possibilité de congeler son sperme qui pourra être utilisé, le moment venu, s’il a des difficultés pour avoir des enfants spontanément.

CECOS

CECOS : Centres d’Etude et de Conservation des Oeufs et du Sperme humain
Présents dans la plupart des centres hospitalo-universitaires, ils ont plusieurs missions dont les deux plus importantes sont :
– permettre à des couples ayant des problèmes de stérilité de fonder une famille avec l’aide d’une procréation par don. Il peut s’agir d’un don de spermatozoïde, d’un don d’ovocytes ou d’un accueil (don) d’embryons.
– permettre la préservation de la fertilité pour des hommes, des femmes, des enfants, qui vont avoir un traitement ou une circonstance présentant un risque pour la fertilité future (par exemple les traitements du cancer). Dans d’autres circonstances, les gamètes (spermatozoïdes ou gamètes) ou embryons peuvent être également congelés afin de permettre ou optimiser les chances d’une assistance médicale à la procréation (AMP).

Fertilité

La fertilité désigne la capacité des personnes à avoir des enfants.
Elle baisse avec l’âge et dépend de nombreux facteurs comme la nutrition, les comportements sexuels, la culture, l’instinct, les émotions ou encore les polluants. Chez la femme, les dosages des hormones sexuelles permettent le plus souvent de faire le diagnostic d’infertilité. Chez l’homme, le spermogramme analyse le nombre, la forme et la vélocité des spermatozoïdes et donc leur capacité à féconder.

N’oubliez pas que la consommation de tabac, d’alcool, de drogues et de certains médicaments peut faire baisser souvent transitoirement cette fertilité, chez l’homme comme chez la femme.

Contraception

Tous les types de contraception peuvent être proposés en respectant les contre-indications et la surveillance habituelle.

Grossesse

La drépanocytose augmente le risque de survenue de complications de la grossesse pour la mère et aussi pour l’enfant à naître.
Il est donc important de parler de tout projet de grossesse à son médecin.
Celui-ci peut décider de suspendre certains traitements durant la grossesse.
Un enfant né d’un parent drépanocytaire n’est pas nécessairement drépanocytaire lui-même. Il est important de discuter cet aspect au cours d’une consultation de conseil génétique.

Ces éléments d’informations ne remplacent pas une visite chez votre médecin.
Alors n’hésitez pas à échanger avec lui sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *